Nos propositions de loi et de résolution

Retrouvez ici l’ensemble des propositions de loi déposées par le groupe CRC.

Lire la suite

Droit de vote et éligibilité des étrangers aux élections municipales

Par / 4 novembre 2005

EXPOSE DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,
Il est plus que temps que l’ensemble des habitants de nos villes puisse pleinement participer à la vie civique. C’est aujourd’hui devenu un enjeu majeur : les habitants d’une ville forment ensemble une communauté de vie, d’histoire, de culture, de projets... Qu’ils soient de nationalité française ou d’une autre nationalité, ils ne sont pas étrangers à leur ville, ils s’impliquent ensemble dans sa vie quotidienne et son devenir. Aucun ne doit être laissé à l’écart du plein exercice de son droit d’expression, de sa citoyenneté.

L’exercice de la citoyenneté est un facteur essentiel d’intégration à la société française. Dans notre histoire, des millions d’étrangers ont construit notre pays. Ils sont nombreux aussi à l’avoir défendu au nom de ses valeurs de liberté de l’homme.
Aujourd’hui, alors que l’Irlande, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas accordent déjà ce droit, alors que l’Espagne et le Portugal l’appliquent sous réserve de réciprocité, alors que la Belgique, l’Allemagne ou encore l’Italie ont ouvert le débat sur cette question, la France ne peut rester absente de ce débat.

De plus, les ressortissants de l’Union européenne ont la possibilité de participer aux élections municipales. Il serait contraire au principe d’égalité que tous les étrangers n’aient pas les mêmes droits alors même que les élections municipales les concernent au même titre et de la même manière. Nous proposons, afin de permettre une mise en œuvre rapide du droit de vote et d’éligibilité à tous les étrangers offrant les conditions de résidence requises, d’étendre le droit existant pour les ressortissants des pays de l’Union européenne à l’ensemble des ressortissants étrangers.

Actuellement, le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales pour les ressortissants de l’Union européenne est prévu par l’article 88-3 de la Constitution. Ils ne peuvent être Maire, maire-adjoint, ni désigner les électeurs sénatoriaux ou participer à l’élection des sénateurs.

Nous proposons donc de créer dans la Constitution un seul et même titre relatif au droit de vote et de l’éligibilité des ressortissants d’un autre pays que la France aux élections municipales.
En conséquence, il est proposé de supprimer l’article 88-3 de la Constitution.
Enfin, une loi organique précisera les modalités d’exercice de ce droit. Nous proposons d’ores et déjà d’établir, à l’égard des étrangers, une condition de résidence de plus de cinq ans pour l’exercice du droit de vote et d’éligibilité.

Les sénateurs communistes ont depuis de nombreuses années, par voie d’amendement ou par voie d’une proposition en 1990, proposé d’instaurer le droit de vote et d’éligibilité des étrangers aux élections municipales.
Nous estimons que la société française a la possibilité, aujourd’hui, de franchir ce pas important pour approfondir la démocratie et permettre au plus grand nombre d’accéder à la citoyenneté. C’est le sens de la proposition de loi constitutionnelle que nous vous proposons d’adopter.

PROPOSITION DE LOI CONSTITUTIONNELLE

ARTICLE PREMIER

Il est créé après le titre XII de la Constitution un titre nouveau ainsi rédigé :
« TITRE XII bis
« DU DROIT DE VOTE DES ETRANGERS
AUX ELECTIONS MUNICIPALES
« Article 75-1
« Le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales est accordé aux étrangers. Ces derniers ne peuvent exercer la fonction de maire ou d’adjoint et participer à la désignation des électeurs sénatoriaux et à l’élection des sénateurs. Une loi organique votée dans les mêmes termes par les deux assemblées détermine les conditions d’application du présent article ».

ARTICLE 2

L’article 88-3 de la Constitution est abrogé.

Les dernieres interventions

Nos propositions de loi et de résolution Un dispositif permettant aux femmes de quitter le domicile plus simplement

Aide financière d’urgence en direction des victimes de violences conjugales - Par / 8 février 2021

Nos propositions de loi et de résolution Un véritable déni démocratique

Inscription à l’ordre du jour du Sénat du projet de loi de ratification du CETA - Par / 5 janvier 2021

Nos propositions de loi et de résolution L’énergie, un bien commun de l’humanité

Constitution d’un véritable service public de l’énergie - Par / 1er décembre 2020

Nos propositions de loi et de résolution La séparation des Églises et de l’État doit aussi être valable en Guyane

Extension de la loi du 9 décembre 1905 à la collectivité territoriale unique de Guyane - Par / 10 novembre 2020

Nos propositions de loi et de résolution Une étude d’impact insuffisante et lacunaire

Création d’une commission d’enquête sur la sincérité, l’exhaustivité et l’exactitude de l’étude d’impact relative à la réforme des retraites - Par / 3 mars 2020

Nos propositions de loi et de résolution Rendons moins difficile l’accès à l’IVG

Allongement du délai légal de l’interruption volontaire de grossesse - Par / 6 septembre 2019

Nos propositions de loi et de résolution Des risques conséquents pour l’environnement et pour l’être humain

Interdiction de l’utilisation de cyanure dans l’exploitation minière aurifère et argentifère - Par / 3 avril 2019

Nos propositions de loi et de résolution Une mesure évidente de justice fiscale

Rétablissement de l’impôt de solidarité sur la fortune - Par / 20 mars 2019


Bio Express

Pascal Savoldelli

Sénateur du Val-de-Marne
Commission des Finances
Elu le 24 septembre 2017
En savoir plus
Administration